Index  Forum  Livre d'or  Nous   Se connecter  
     
640697 visiteurs
1 connecté
 
 
     
    Index > Liste des articles > PC > Epic Pinball
 

 
 
Informations
Editeur EPIC Megagames
Développeur EPIC Megagames
Année 1993
Genre Flipper

 
 
 
 

Retour à l'index

Un jeu au hasard :
Dune
Dune
(PC CD-Rom)


Articles
 -par support
 -par auteur
 -par année

Dossiers
 
 
 
 

Cette année là...
Jeux Flash
 
 
 
 

Forum
Nous
Livre d'or
Liens

Old School Gamers
Retrogaming80
Les gouttes ophtalmiques ou collyres sont un médicament liquide qu'on applique sur la conjonctive de l'œil
Guardiana, le monde Mega Drive
Une autre vision des RPG
1Up, le site de Sanjuro
Bédéthèque de la Team Pythagore
 
 
 
 


Pour accéder aux Radios, cliquez ici !

Par Radio.blog

 
 
Epic Pinball
Par Milcham le 10/02/2006




Cliquez sur les tables pour les agrandir !


   L'année JV 2005 a été celle des consoles portables. Entre la la PSP et l'explosion quasi historique de la DS, on n'a pas pu y échapper - qu'on soit joueur ou pas d'ailleurs. Mais dans tout ça, il y a quand même un genre qui se fait un peu trop discret non ? Je sais bien que cette pensée vous hante la nuit, vous aussi. Ben oui, merde ! Il n'y a pas assez de jeux de flippers dans les rayons des supermarchés quoi ! Un seul a fait parler de lui, ce qu'il doit à son nom : Metroid Prime Pinball. Inutile d'aller fouiller les listes de sortie de Gamekult pour en arriver à ce constat regrettable : le flipper a eu son heure de gloire, lui aussi ; mais elle est déjà loin. Epic Pinball en est un illustre représentant.

   Pas assez varié, trop limité ? Ben voyons ! Il ne tient après tout qu'à nos chers concepteurs de laisser aller leur imagination pour nous inventer des règles et tracés un peu fous. D'où ma petite intro sur les portables. Il n'y a pas beaucoup plus adapté à ces consoles de poche que le jeu de flipper ! Le côté "vite consommé" de la chose se prêterait volontiers à meubler les trajets en RER de l'ami René. René s'emmerde ? Qu'à cela ne tienne : il sort sa DS de la poche de sa veste / sa PSP de son écrin protecteur blindé avec digicode, et il enchaîne quelques parties de flipper.



A n d r o i d

La table de base. Simple à jouer, elle est aussi l'une des plus agréables avec ses rampes et son espace de jeu.


   
Je vous parle de consoles là, mais ce ne sont certainement pas elles qui ont livré le gros des mythes du jeu de flipper. Passé l'énormissime Devil Crush/Dragon's Fury on fait vite le tour du propriétaire, même à cloche-pied. Non, c'est bel et bien sur les micros de la belle époque que le genre a livré ses fleurs les plus exquises. Dans le lot, Macadam Bumper, de Rémi Herbulot pour ERE Informatique, est peut-être le plus célèbre avec sa pin-up sur la gauche de l'écran et, surtout, son éditeur de tables. Moi en tout cas c'est tout simplement sur PC que j'ai commencé, avec le-dit Epic Pinball, fleuron des fameux sharewares d'Epic Megagames. C'est certainement l'un des meilleurs du genre, ça tombe bien ! Parlons-en donc un peu, vous voulez bien ?


P o t . O f . G o l d

Une table placée sous le signe de la bonne fortune - une sorte de "8" assez rapide.


   
Retour quelques années en arrière. Une douzaine en fait. Epic Pinball, c'est un programme réalisé en 1993 par James Schmalz et son équipe pour le compte d'Epic Megagames - Ceux-là même qui deviendront... Epic. En l'occurence c'est un peu des grands manitous du shareware PC qu'il s'agit, avec une sacrée gamme de jeux devenus des classiques des sites de download d'abandonware. Déjà Epic, c'est JazzJack Rabbit, le Lapin vert armé jusqu'aux oreilles qui doit lutter contre la Tortue dans des niveaux de plate-forme bien speed. C'est bien simple, je connais plusieurs personnes qui soutiennent que JazzJack Rabbit 1 et 2 sont les meilleurs jeux de plate-forme tous les temps. Epic, c'est aussi Jill of the Jungle, One Must Fall 2097 ou Unreal... Autant le dire, ces sacrés messieurs ont accompagné bien des mercredi après-midi.


E x c a l i b u r

Une table médiévale très classique, tant à voir qu'à jouer. Il faut envoyer la balle dans le haut.


   
Epic Pinball, dans l'état où vous le trouverez aujourd'hui, compte une douzaine de tables. A l'époque, vous pouviez acheter des packs de 4 tables (pour $29 l'un, $45 les deux, et $59 les trois). A l'époque, la référence en la matière c'est Pinball Fantasy, de 21st Century ; Epic Pinball entend s'en démarquer par la variété de ses tables. Ben ouais, ça paraît assez banal de nos jours une douzaine de tables, mais à l'époque on en avait rarement plus de trois, quatre... On se retrouve donc avec des tables relativement variées, tantôt ultra rétros, telles que Magic, tantôt plus interactives comme Deep Sea ou portées sur les rampes comme Android. Quantité ne rime pas totalement avec qualité cela dit, et plusieurs tables n'ont qu'un intérêt très limité ; après à vous de faire votre choix. Sachez quand même que les musiques absolument géniales de Robert Allen sont tout à fait capables de relever le niveau de certaines tables un peu justes.


C r a s h . A n d . B u r n

Une table sur le thème de la F1 plutôt laide et bordélique, mais avec deux palets subsidiaires.


   
A partir de là, le jeu ne fait guère dans le compliqué : vous envoyez la balle et tiltez avec Espace, puis vous contrôlez les palets avec LShift et RShift. Comme d'habitude, prudence avec le Tilt : les trois quarts du temps, vous vous en mordrez les doigts ! La trajectoire de la balle est plutôt bien gérée, de même que la gestion de la force dans les palets. Les bruitages tiennent eux aussi le cap. Pour mettre un peu de piment dans l'histoire, vous ne pourrez pas espérer un score vertigineux si vous ne vous souciez pas des objectifs à remplir. Petit exemple : dans Deep Sea, il peut parfois s'afficher "Shark Attack". Si, dans les 20 secondes, vous atteignez la valve "Air", c'est le jackpot. Principe éculé du flipper en bref. Enigma est également intéressante : quasi-vide, elle ne comporte que quelques rampes enchevêtrées et marche par niveaux, qui se débloquent au gré des items à atteindre. Gaffe aux mines qui explosent instantanément votre balle ! Quand je vous disais que concevoir des tables totalement surréalistes pouvait être marrant.


M a g i c

La table rétro par excellence : quasi-symétrique, avec ses slots, ses bumpers... un niveau impitoyable.


   On ne va pas revenir sur chacune de ces tables autrement que par quelques images. Après tout, vous n'avez qu'à essayer le jeu. Et comme si le travail n'était déjà pas suffisamment mâché comme ça, je vous mets le jeu à dispo ici-même, quoiqu'en provenance directe de Lost Treasures FR, l'incontournable francophone de l'abandonware. Comble de l'assistanat, si vous ne savez pas comment faire tourner le jeu sous windows XP, ayez le réflexe DOSBox - voir notre dossier, ici, juste là, t'y click.

Télécharger Epic Pinball ! (3.6Mo)


   Qu'ajouter à cela ? Epic Pinball n'est après tout qu'un divertissement, et comme tous les jeux de flipper on ne fera guère qu'y revenir de temps à autres, le temps de quelques face-à-face avec nos diaboliques machines. Pour quelques 3,6Mo, soit moins que pas mal de ces mauvais jeux en Flash qui abondent sur le Net, il serait tout de même très con de se priver. Prière aussi de se reporter à Extreme Pinball, la suite d'Epic Pinball par la même équipe. Car de là à dire que ce sont des jeux épiques, il n'y a qu'un pas.


J u n g l e . P i n b a l l

Une table qui fait directement référence au jeu d'action Jill of the Jungle. Musique très sympa et niveau plutôt cool avec pas mal de bonus.


D e e p . S e a

Une table aquatique très scriptée, avec sa Shark Attack, son niveau d'air, son épave.


E n i g m a

La table X-Filienne par excellence. Quasi-vide avec ses rampes et ses téléporteurs, elle marche par niveaux débloquables en touchant les items aléatoires. Attention aux mines !


C y b o r g i r l
Une table très Ghost-in-the-Shellienne dans l'esprit... qui lorgne pas mal sur Android en fait. Des gémissements féminins suspects accompagnent la musique.


P a n g a e a

Une table préhistorique simple à jouer, peut-être trop vide. La musique est très agréable.


S p a c e . J o u r n e y
Le paradis des amateurs de rampes. Une table spatiale plutôt jolie, en prime.


T o y . F a c t o r y

Cette table à jouets n'est pas bien palpitante, même si l'ambiance est marrante. On finit quasi-invariablement dans l'une des deux grandes rampes.


A f r i c a n . S a f a r i
La table Safari est probablement la plus moche, avec son lion et son ton orange. Pas terrible à jouer.


Voir un dossier excellent sur les Flippers et les simulations de flippers sur Gros Pixels


   Sidney vous parle :

"Les jeux, vous le savez, c'est ma grande passion. Cet article vous a plu ?
MOI NON PLUS ! Alors venez en parler sur le forum avec nous."
"Réagissez à cet article - Voir les réactions"
 
 
           OuarpZone© 2005 - Milcham & DigDug