Index  Forum  Livre d'or  Nous   Se connecter  
     
654338 visiteurs
1 connecté
 
 
     
    Index > Liste des articles > NES/Famicom > Duck Hunt
 

 
 
Informations
Editeur Nintendo
Développeur Nintendo
Année 1984
Genre Tir

 
 
 
 

Retour à l'index

Un jeu au hasard :
Jackie Chan's Action Kung Fu
Jackie Chan's Action Kung Fu
(NES / PC-Engine)


Articles
 -par support
 -par auteur
 -par année

Dossiers
 
 
 
 

Cette année là...
Jeux Flash
 
 
 
 

Forum
Nous
Livre d'or
Liens

Old School Gamers
Retrogaming80
Les gouttes ophtalmiques ou collyres sont un médicament liquide qu'on applique sur la conjonctive de l'œil
Guardiana, le monde Mega Drive
Une autre vision des RPG
1Up, le site de Sanjuro
Bédéthèque de la Team Pythagore
 
 
 
 


Pour accéder aux Radios, cliquez ici !

Par Radio.blog

 
 
Duck Hunt
Par Milcham le 07/04/2005



Duckin' for Columbine




     


* Les chiens ne sont pas conviés à lire cet article. *

   C'est en 1977 que Nintendo commercialise Duck Hunt, jouet de tir comme plusieurs autres déjà dans leur gamme. Alors quand, en 1983, la Famicom inonde les salons de millions de familles japonaises, le jouet se voit très logiquement décliné sur celle qui allait changer la face du JV. Avec, évidemment, un flingue. Quelques autres jeux ont utilisé cet accessoire - Wild Gunman, notamment - mais en France, on ne se souvient guère que de Duck Hunt. Lui est un des grands classiques de la NES. Et pour cause, la cartouche réunissant Super Mario Bros. et Duck Hunt doit être aujourd'hui avec les Tortues Ninja la plus courante sur les brocantes et autres cash converters français. Et il y a de quoi !

   Vous avez un père chasseur et vous lamentez de voir votre con de chien lui obéir au doigt et à l'oeil (il irait volontiers se jeter sous un bus à pneus cloutés, lui) ? Et/ou vous êtes un écolo, fervent défenseur de la cane d'eau cendrée-poivre sauvage sauce béarnaise ?


   Eh bien qu'à cela ne tienne, il n'y a aucune raison pour que vous, pourtant si intègre, ne puissiez jouir du bonheur un peu coupable d'un acte de violence peu recommandable. La chasse s'offre à vous. A défaut de chasse à l'homme, ce sera déjà une chasse aux canards ; voire au chien.
   Vous pouvez ainsi avec Duck Hunt vous adonner à une chasse sauvage sans pour autant faire un massacre au Carrefour du coin. Branchez votre flingue Nintendo Zapper (orange, de préférence) sur le second port manette de votre vieille NES, le premier étant réservé au pad. Vous tenez le fruit de siècles de progrès humain entre vos mains malhabiles, alors attention hein ! Un Zapper n'est pas un hochet.


     



   Tout le principe fort complexe du jeu va consister à viser et flinguer les canards qui s'envolent. Tantôt par un, tantôt par deux, selon votre mode de jeu.
   Votre chien vous est fidèle... mais pas décérébré en raison de générations d'ancêtres croisés entre eux pour conserver un pedigree aussi irréprochable que possible. Résultat, il n'hésitera pas à se foutre ouvertement de vous si vous ratez votre coup. Si vous êtes normalement constitué, vous finirez par chercher à le faire danser au gré de vos coups de feu à chacune de ses apparitions ; c'est malheureusement impossible. C'est encore parce que ce chien a traumatisé des milliers de gosses avec ses railleries que des amateurs ont cherché à se soulager la gâchette dans un jeu flash particulièrement intelligent. Ce, pas plus loin qu'ici (lien).
   Ce chien est certes un détail du jeu qui ne devrait pas mériter un paragraphe ici. Et pourtant il est peut-être ce qui se fait de plus culte dans ce jeu qui, au vu de son abstraction, n'a pas grand chose de mieux à mettre en avant.


     



   Car force est de reconnaitre aujourd'hui que le jeu est, et a toujours été assez limité. L'abstraction absolue : un seul décor, guère quelques courtes mélodies pour saluer vos exploits. Pas de quoi casser trois gueules à un chien. Seulement voilà : Duck Hunt est A-D-D-I-C-T-I-F. Terriblement. Tout est dit ; si vous êtes accompagné d'un pote aussi autiste que vous, ça peut durer deux heures.
   Comprenez bien que tout le démoniaque du jeu se déploie en même temps que la vitesse en croissance exponentielle de ces sacrés cons de canards. Et pour corser le tout vous avez de moins en moins droit à l'erreur au fil des rounds. Trois balles par canard ou pour deux bestioles. Pas une de plus ; et un certain quota de volatiles à abattre pour éviter le Game Over. Si le pote précédemment cité cumule l'autisme et tous les vices, il ne faudra pas lui dire deux fois qu'il peut diriger le canard ave le pad n°1. Il ferait tout pour vous emmerder, conformément à votre pacte d'amitié. Ceci peut aussi, malheureusement pour vous, durer deux heures.


     



   Un autre jeu est disponible sur la cartouche, le Clay Shooting. Personnellement, il ne m'amuse pas plus que cela. Pour celui-ci comme pour la chasse aux canards, réside un problème : les vieux Zappers ont une tendance prononcée à rendre l'âme. Sur quatre zappers récemment utilisés par mes soins, deux sont morts et un autre montre de temps à autres quelques petites difficultés. Mais les guns en bon état existent !

   C'est un peu ce côté vraiment con comme le jour qui rend Duck Hunt inévitable. A tel point que vous n'auriez aucun problème à convier votre copine/mère/chose de se joindre à votre célébration du grotesque. Et ça, peu de jeux peuvent s'en vanter, en fait. Quand on sait qu'aujourd'hui vous pouvez récupérer la cartouche sacrée Mario + Duck Hunt et un vieux Zapper partout en France pour pas plus de 5€ - c'est déjà trop cher - on se demande comment certains peuvent encore passer à côté. Si vous êtes de ceux-là, réparez expressément votre erreur. A moins que vous teniez à rester durablement en bons termes avec les chiens.


////


Tout le monde aime Duck Hunt !
   C'est sans doute dans un but purement oecuménique que nous, sur OuarpZone, avons tenu à vous faire partager ces clichés. Instants un peu uniques, furtifs et pourtant figés, garants d'une intimité que l'on ne connait pas assez. Les sourires amusés de quelques grands noms du Jeu Vidéo, qui savent bien rendre hommage à Duck Hunt, son univers fascinant et son Zapper. En fin de compte, ils sont faits comme nous.


Miyamoto aussi !
Le chien de Duck Hunt fut pour lui un tel choc que l'on peut percevoir dès Mario 3 sa vision très personnelle du chien. Une sphère noire, aux crocs acérés, infiniment agressive. "Toutou" est son nom.



Pajitnov aussi !
De 1985 à 1990, camarade Pajitnov fut le Champion Duck Hunt démocratique populaire de l'URSS.



Yuji Naka aussi !
Ou quand toute la fougue de Sega met genou à terre devant une oeuvre universelle.



Peter Molyneux aussi !
Donnez un Zapper à un mégalo ; il prendra le Kremlin.



John Romero aussi !
D'où croyiez-vous que provient le Doom-like ? Naturellement, Romero est un hardcore-duckhunter.




   Sidney vous parle :

"Les jeux, vous le savez, c'est ma grande passion. Cet article vous a plu ?
MOI NON PLUS ! Alors venez en parler sur le forum avec nous."
"Réagissez à cet article - Voir les réactions"
 
 
           OuarpZone© 2005 - Milcham & DigDug