Index  Forum  Livre d'or  Nous   Se connecter  
     
645156 visiteurs
2 connectés
 
 
     
    Index > Liste des dossiers > ScummVM
 

 
  Liste des pages
- Le summum du jeu d'aventure PC, le point'n'click Lucasart



 
 
 
 

Retour à l'index

Un jeu au hasard :
Bombjack Twin
Bombjack Twin
(Arcade)


Articles
 -par support
 -par auteur
 -par année

Dossiers
 
 
 
 

Cette année là...
Jeux Flash
 
 
 
 

Forum
Nous
Livre d'or
Liens

Old School Gamers
Retrogaming80
Les gouttes ophtalmiques ou collyres sont un médicament liquide qu'on applique sur la conjonctive de l'œil
Guardiana, le monde Mega Drive
Une autre vision des RPG
1Up, le site de Sanjuro
Bédéthèque de la Team Pythagore
 
 
 
 


Pour accéder aux Radios, cliquez ici !

Par Radio.blog

 
 
ScummVM
Par DigDug le 06/11/2005





Tout le monde connait George Lucas, le père de Star Wars. Après avoir fait succès avec ses films, ce dernier comprend rapidement que les jeux vidéos représentent un outil d'avenir. Atari tient une place assez forte avec sa 2600 et la 5200 s'apprète à sortir.

En 1982, il fonde sa filiale vidéoludique Lucasfilm Games, qui sortira 2 ans plus tard son premier jeu BallBlazer sur Atari 5200.

Lucasfilm Games comprend vite que les supports vidéoludiques deviennent de plus en plus nombreux et trouve vite un intérêt à créer non pas un jeu mais un moteur qui facilitera les différents portages de ces futurs jeux.

C'est ainsi que fut créé en 1987 SCUMM alias
Script Creation Utility for Maniac Mansion. Et ben ca tombe bien dis donc ! Le premier jeu à en bénéficier s'appelle justement (je vous le donne Emile !) Maniac Mansion !

Alors finalement, SCUMM ? moteur ? Jeu ? Support ? mais qu'est-ce donc tout cela ? Et surtout comment qu'on fait ??




RON, ARIC, MANIAC MANSION ET PLUS SI AFFINITEES...



En 1987, Ron Gilbert (que l'on dit être le père du projet) et Aric Wilmunder (surnommé SCUMM Lord) travaillent à la demande de Lucasfilm Games sur un moyen de réaliser aisément un jeu d'aventure graphique avec la possibilité de le porter rapidement sur tout type de support. Précisons qu'à l'époque, les principaux jeux d'aventure sont textuels et que par exemple, pour ouvrir une porte, il fallait taper à l'invite de commande "open door". Super la convivialité de l'interface !

Grand bien leur a pris ! Ils sont à l'origine même d'un des piliers du jeu d'aventure. Mais comme un moteur ne suffit pas tout seul, ils s'entourent de grands noms comme Gary Winnick (game designer pour l'occasion qui retravaillera plus tard avec Lucas pour certains films) pour sortir le SUCE-cité Maniac Mansion sur Commodore 64.

A partir de là, la machine s'emballe avec une multitude de portages avec les versions PC, NES, Amiga et autres. Quoi de mieux pour lancer un nouveau jeu utilisant le gentil moteur ? ce sera chose faite avec Zak McKracken and the Alien Mindbenders sur PC et C64.

Et la machine continue de s'emballer Indiana Jones and the Last Crusade: The Graphic Adventure, LOOM !!!!! MAIS ! MAIS ! Mais moi je ne dois pas m'emballer !!!! Parce que justement, c'est là le moment de la grande reconnaissance, la sortie en 1990 de The Secret of Monkey Island. Le genre Point'N'Click commencait à approcher l'apogée de sa reconnaissance.




En place, l'Amiga et l'Atari faisaient figures de leaders et se battaient pour la place au sommet. Manque de peau pour l'Atari, il ne vit Monkey Island 1 porté qu'en 1991. Mais la version PC, elle, avec son beau son Adlib ou PC speaker pour les plus pauvres, suivit celle de l'Amiga.










 
 
           OuarpZone© 2005 - Milcham & DigDug